bool(false)
La Semaine Vétérinaire n° 1842 du 21/02/2020

DOSSIER

SYLVAIN MOGGIA

LA VACCINATION EST UN DES PILIERS DE LA MÉDECINE PRÉVENTIVE, HUMAINE COMME ANIMALE : SELON L’OMS, 2 À 3 MILLIONS DE VIES SONT SAUVÉES CHAQUE ANNÉE PAR CET ACTE ÉLÉMENTAIRE. POURTANT, DE NOUVELLES CRAINTES ET DE NOMBREUX A PRIORI SONT APPARUS CES DERNIÈRES ANNÉES SUR LE VACCIN, REMETTANT EN CAUSE LA CONFIANCE QUE L’ON CROYAIT ACQUISE SUR SON INNOCUITÉ.

Au pays de Pasteur, le créateur, force est de constater que la vaccination ne fait plus l’unanimité. Toutes les études récentes confirment l’impression ressentie par les professionnels de la santé d’une défiance croissante de la population française envers cet acte qui était pourtant devenu un rituel. À la maternelle, à l’école, au service militaire, au dispensaire ou chez le médecin de famille, par scarification ou par injection… nous avons tous des souvenirs de cet acte thérapeutique (et de la cicatrice ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK