bool(false)
La Semaine Vétérinaire n° 1842 du 21/02/2020

ÉLEVAGE DE BOVINS

PRATIQUE MIXTE

CLOTHILDE BARDE

LA CRÉATION D’UNE BIOPUCE FONCTIONNELLE D’ANALYSE DE L’ACTIVITÉ FIBROLYTIQUE RUMINALE REPRÉSENTE UN OUTIL DE SUIVI QUI POURRAIT ÊTRE IMPLÉMENTÉ DANS LES STRATÉGIES D’OPTIMISATION DU RATIONNEMENT DES ANIMAUX ET DE RÉDUCTION DE LEUR EMPREINTE CARBONE.

Améliorer durablement l’efficacité alimentaire des ruminants. C’est l’un des grands enjeux pour assurer un avenir pérenne à l’élevage de bovins. En parallèle des différentes démarches de terrain visant à réduire l’empreinte carbone de la filière bovine, comme les programmes Life Beef Carbon et Ferme laitière bas carbone1, les travaux de recherche se multiplient pour améliorer les pratiques d’élevage. L’un des objectifs est de valoriser au maximum la biomasse végétale, qui est la ressource renouvelable la plus abondante sur la planète ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK