La Semaine Vétérinaire n° 1841 du 14/02/2020

PROTHÈSE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

TANIT HALFON

POUR RÉTABLIR UN SUPPORT FONCTIONNEL POUR LA LOCOMOTION, IL EST POSSIBLE D’ÉQUIPER UN ANIMAL AMPUTÉ D’UNE PROTHÈSE EXTERNE.

Au centre de rééducation pour chien et chat Alforme à l’école nationale vétérinaire d’Alfort, le nombre d’animaux équipés en prothèses externes ne dépasse pas les quatre à cinq cas par an. Un chiffre « anecdotique car très peu connu des vétérinaires praticiens », explique Artem Rogalev, le vétérinaire responsable du centre. Un dispositif qui gagnerait à être connu ? « On ne pose pas forcément la question de l’utilité, constate le responsable du centre. À mon sens, une prothèse peut être indiquée pour toutes ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK