La Semaine Vétérinaire n° 1841 du 14/02/2020

EXPRESSION

LA QUESTION EN DÉBAT

MYLÈNE PANIZO

Le développement de la e-santé laisse entrevoir la possibilité de proposer de nouveaux services aux clients, dont la télémédecine, qui devrait bénéficier d’un cadre réglementaire en 2021.

LE TÉLÉDIAGNOSTIC : PRATIQUE MAIS AVEC DES LIMITESJULIEN FRITZ (N 14)Praticien à Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes) Je travaille dans un centre de vétérinaires spécialistes dont une petite partie de son activité est consacrée au télédiagnostic dans le domaine de l’imagerie médicale. L’objectif est d’interpréter principalement des images de scanner et des radiographies d’animaux de compagnie, envoyées par des vétérinaires exerçant dans toute la France. Les vétérinaires qui font appel à notre service travaillent majoritairement dans des structures qui possèdent un plateau technique conséquent, notamment ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK