La Semaine Vétérinaire n° 1840 du 07/02/2020

LES PERROQUETS

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

FORMATION

MARINE DHUNPUTH*, JULIE NICOLEAU**

CONFÉRENCIERS

IRENE PEPPERBERG, éthologue, université de Harvard (États-Unis) • JAN HOOIMEIJER, praticien dans une clinique réservée aux oiseaux aux Pays-Bas.

Article rédigé d’après une conférence organisée en partenariat avec l’Afvac, l’Association of Avian Veterinarians et Yaboumba Junior, à l’ENVT, en octobre 2019.

Qui n’a jamais entendu l’expression “tête de linotte”, faisant référence à quelqu’un à l’intelligence réduite ? En effet, depuis longtemps les oiseaux apparaissent aux yeux du monde comme des animaux aux faibles capacités intellectuelles. Ce n’est qu’en 1950 que la cognition des oiseaux est abordée par les travaux de O. H. Mowrer, J. H. Grosslight et C. Zaynor. Connue notamment pour son livre The Alex Studies, l’éthologue Irene Pepperberg a présenté les incroyables capacités d’apprentissage et d’intelligence des perroquets lors d’un ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK