La Semaine Vétérinaire n° 1840 du 07/02/2020

ÉCOLE NATIONALE VÉTÉRINAIRE D’ALFORT

COMMUNAUTÉ VÉTÉRINAIRE

Le 24 janvier, une partie du personnel de l’ENVA s’est rassemblée devant les grilles de l’établissement pour montrer son opposition à la réforme des retraites.

Pas assez payé pour faire grève », « Trop mal payé pour se taire », « On soigne les animaux mais on n’est pas des pigeons », étaient quelques-uns des slogans affichés sur les grilles d’honneur de l’École nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA), le vendredi 24 janvier, en réponse à la réforme des retraites voulue par le gouvernement. Cette action collective a été organisée par une partie du personnel de l’école, explique Aurélien Delmelle, manipulateur radiographie au centre hospitalier universitaire vétérinaire d’Alfort (Chuva), qui a participé au ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK