La Semaine Vétérinaire n° 1840 du 07/02/2020

EXPRESSION

LA QUESTION EN DÉBAT

Dans un contexte de féminisation croissante de la profession vétérinaire, la question du congé maternité pour la vétérinaire libérale est brûlante. Le droit du travail a récemment évolué en alignant la durée du congé des indépendantes sur celle des salariées.

L’IDÉAL SERAIT UN CONGÉ MATERNITÉ PLUS LONG !ANNE BALTAZART (A09)Praticienne mixte à Magny-Cours (Nièvre)Pour mon premier enfant, j’ai utilisé le temps des vacances afin de prolonger mon congé maternité. Cela est toutefois resté très fatigant car j’ai réattaqué l’hiver en rural. Alors même que le bébé ne faisait pas encore ses nuits, j’étais donc également réveillée pour partir sur la route et travailler la nuit pour les vêlages… pour mon second enfant, mon médecin m’a arrêtée un mois et demi avant, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK