La Semaine Vétérinaire n° 1839 du 31/01/2020

EXPRESSION

LA QUESTION EN DÉBAT

FRANÇOISE SIGOT

L’obligation déontologique d’assurer une continuité des soins aux animaux confiés est globalement perçue négativement par les vétérinaires, comme l’indique l’enquête du conseil régional de l’ordre des vétérinaires Nouvelle-Aquitaine de 2018 (plus de 700 praticiens interrogés).

Différentes approches existent (délégation, collaboration, etc.) Pour répondre à cette contrainte1.

GÉRER L’URGENCE EST UN VÉRITABLE MÉTIERJEAN-BAPTISTE SCAMPSClinique vétérinaire du Tondu à Bordeaux (2 associés, 3 ASV)Nous avons signé un contrat avec VetoAdom Bordeaux et Aquivet à Eysines, pour qu’ils assurent nos urgences la nuit, les dimanches et les jours fériés. Concrètement, nos clients peuvent composer le numéro de la clinique pour être mis en relation avec un vétérinaire coordinateur chez VetoAdom qui les oriente en fonction de la situation qu’ils décrivent. Globalement, nous avons des retours très positifs de la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK