La Semaine Vétérinaire n° 1838 du 24/01/2020

PHARMACIE

MARINE NEVEUX

Phytothérapie : comment trier le bon grain de l’ivraie ? En effet, si le retour au vert est une tendance sociétale forte et que la phytothérapie gagne les faveurs des propriétaires d’animaux, les questions restent nombreuses. Notre consœur, Isabelle Lussot-Kervern, coordinatrice du Répaas, explique les objectifs du réseau qui aborde ce domaine de la phyto-aromathérapie.

La phytothérapie suscite un engouement sociétal, mais des craintes aussi : il est aujourd’hui possible de trouver sur Internet bien des plantes avec des allégations thérapeutiques : le cushing du cheval soigné par les plantes, le vermifuge naturel, etc. Des allégations qui inondent la toile en toute illégalité bien entendu, mais aussi au risque, au mieux, d’un manque d’efficacité (et de tromperie !), au pire, d’effets secondaires qui nuiraient à la santé de l’animal. Les questions se posent pour les animaux de compagnie, mais ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK