La Semaine Vétérinaire n° 1838 du 24/01/2020

PRATIQUE MIXTE

FORMATION

CLOTHILDE BARDE

CONFÉRENCIER

DENIS LECOMTE, UNION PROFESSIONNELLE VÉTÉRINAIRE (BELGIQUE)

Article rédigé d’après une conférence présentée lors du congrès de la SNGTV, en mai 2019.

Les maladies respiratoires sont les affections les plus fréquentes des jeunes bovins, à l’origine de pertes de production importantes. Ce constat s’explique par les spécificités anatomiques et fonctionnelles de leur appareil respiratoire qui contribuent à amoindrir leur résistance. Or, lors d’infections respiratoires (bactériennes ou virales), la réaction inflammatoire pulmonaire peut s’emballer et elle provoque alors une diminution des échanges gazeux (hypoxémie et hypercapnie), ainsi que des lésions pulmonaires irréversibles (à cause de dérivés de l’acide arachidonique, des cytokines, des enzymes ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK