La Semaine Vétérinaire n° 1837 du 17/01/2020

PRATIQUE MIXTE

ANALYSE

CLOTHILDE BARDE

DES INFORMATIONS INÉDITES CONCERNANT LA TRANSMISSIBILITÉ DE LA TREMBLANTE ATYPIQUE VIENNENT D’ÊTRE PUBLIÉES PAR UNE ÉQUIPE EUROPÉENNE DE CHERCHEURS DE L’INRA ET DE L’ENVT. ELLES LÈVENT LE VOILE SUR CETTE MALADIE DONT L’ORIGINE RESTAIT MYSTÉRIEUSE JUSQUE-LÀ.

A-t-on enfin résolu l’énigme de l’origine de l’encéphalopathie spon­giforme bovine (ESB), maladie à prions des bovins ?C’est ce que laissent penser les résultats d’une étude publiée, le 16 décembre, par une équipe européenne de chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et de l’école nationale vétérinaire de Toulouse (ENVT)1, portant sur la transmission de la tremblante atypique (ou AS pour atypical scrapie).L’origine de l’ESB élucidée ? Identifiée seulement en 1998, l’AS est une forme de maladie à prions qui circule depuis au ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK