DRAME JOYEUX - La Semaine Vétérinaire n° 1836 du 10/01/2020
La Semaine Vétérinaire n° 1836 du 10/01/2020

THÉÂTRE

DITES-NOUS TOUT

Auteur(s) : MICHEL BERTROU  

Cette pièce exploite enfin le potentiel théâtral des salles d’attente des établissements vétérinaires, où il n’est pas rare – tous les praticiens citadins en sont témoins – que des propriétaires d’animaux se laissent aller à épancher leurs blessures, quand il ne s’agit pas de leurs névroses ou psychoses. Si les deux auteurs poussent ici la cocasserie des personnages (deux clientes face à un assistant narquois) jusqu’aux portes de la folie, ce n’est pas uniquement pour nous divertir de leurs aliénations mais pour souligner également, entre rires et larmes, qu’elles sont non seulement le signe mais aussi la conséquence d’une société devenue anxiogène et cynique. De cette comédie douce-amère, traversée de drames et de voix animales (les “patients”), la figure respectée du vétérinaire, « le grand ponte », reste prudemment à l’écart. Ses confrères et consœurs n’en sont pas moins invités à venir se détendre avec ce huis clos.
•●

Chien et chat d’Evane Hanska et Philippe Hemery (également metteur en scène), avec Chantal Banlier, Olivia Brunaux et Pascal Martin-Granel, 1 h, Manufacture des Abbesses, 7, rue Véron, 75018 Paris, du mercredi au samedi, à 19 h, jusqu’au 9 février.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr