La Semaine Vétérinaire n° 1832 du 29/11/2019

DOSSIER

LORENZA RICHARD  

Ambiance tendue autour de l’ostéopathie chez l’animal. En effet, le sujet soulève de nombreuses questions concernant les contours de l’exercice, dans un cadre de plus en plus concurrentiel. Qu’en est-il de la réglementation, des formations et des enjeux actuels pour assurer la qualité des soins aux animaux ? Éclairage.
Connecter les professionnels à la réalité du droit et aux risques encourus lorsque leur exercice n’est pas conforme aux textes », tel était l’un des objectifs de Jacques Guérin, président du Conseil national de l’Ordre des vétérinaires (CNOV), invité au congrès SymbiOstéo, fin octobre 2019 à Paris. Face à des participants aux cursus variés, réalisant des actes d’ostéopathie animale, il a rappelé le cadre réglementaire d’un exercice légal de cette pratique par des non-vétérinaires. Marie Salabert, présidente de l’Union française ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK