La Semaine Vétérinaire n° 1831 du 22/11/2019

INNOVATION

PRATIQUE CANINE

L'ACTU

TANIT HALFON  

Une équipe de l’université de Cambridge propose d’associer un test à l’effort à l’examen clinique pour évaluer les chiens brachycéphales. Une nouvelle méthode, accessible aux vétérinaires généralistes, pour mieux lutter contre les hypertypes.
Àl’université de Cambridge, un groupe de scientifiques, dont des vétérinaires, mènent depuis 2005 des recherches1 sur le syndrome brachycéphale. Dans ce cadre, ils ont validé une méthode2 qui améliore la sensibilité de l’examen clinique d’un chien brachycéphale de races carlin, bouledogues anglais et français. Le principe : y associer un test à l’effort de 3 minutes de marche rapide (trot), ainsi qu’une auscultation laryngée. Dans l’étude, le test à l’effort a permis d’obtenir une sensibilité d’environ 93 %, en comparaison ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr