La Semaine Vétérinaire n° 1825 du 11/10/2019

ANIMAL GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉ

ACTU

TANIT HALFON  

Une séance de l’Académie vétérinaire de France était consacrée aux techniques modernes de modifications ciblées du génome. Si le secteur de la recherche en santé animale et humaine s’est rapidement emparé de ces nouveaux outils, une application sur le terrain reste prématurée.
Les nucléases spécifiques, des enzymes permettant d’induire une coupure double brin de l’ADN à un endroit prédéfini du génome, et en particulier la toute dernière Crispr-Cas9, promettent des avancées notables en santé animale et humaine. Et plus globalement dans la connaissance scientifique. En témoigne la dernière séance du 3 octobre de l’Académie vétérinaire de France, pendant laquelle de nombreux exemples ont été présentés. « La génomique fonctionnelle est ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK