La Semaine Vétérinaire n° 1820 du 20/09/2019

Edito

TANIT HALFON 

Demain, certains l’imaginent hypertechnologique, avec des villes plus ou moins tentaculaires, dans lesquelles l’intelligence humaine côtoierait l’intelligence artificielle. Dans ce jeu de prédictions, on imagine volontiers l’ingénieur, le médecin ou encore l’employé de bureau du futur. Jamais le vétérinaire. Et pourtant. Demain, il semblerait bien que la profession vétérinaire devienne hyperconnectée, grâce à l’encadrement législatif prochain de la télémédecine1, associé au développement des outils connectés. Demain, une consultation par écran interposé, avec caméra intégrée, deviendra probablement un acte routinier dans ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr