La Semaine Vétérinaire n° 1818 du 06/09/2019

DOSSIER

Dans un contexte d’évolution structurelle des cliniques et de difficultés de recrutement, la profession vétérinaire prend peu à peu conscience de l’importance des compétences managériales. Face à des salariés qui aspirent au bien-être au travail et à des entreprises qui requièrent du savoir être, les relations humaines y apparaissent comme un facteur clé de la réussite des entreprises.
La clé de la réussite, c’est le bien-être au travail », témoigne Anne Berthelot, à la tête d’un petit cabinet vétérinaire, à Château-la-Vallière en Touraine, qui emploie un collaborateur libéral depuis un an et demi et deux auxiliaires spécialisées vétérinaires (ASV), dont une à mi-temps. Faute d’avoir pu mener à bout un projet d’association, elle a voulu améliorer le cabinet existant. À tous les niveaux (politique de prix, communication, relation dans l’équipe) en faisant appel à un consultant extérieur. Pour les ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr