La Semaine Vétérinaire n° 1816 du 05/07/2019

ENTRETIEN

PRATIQUE MIXTE

L'ACTU

PROPOS RECUEILLIS PAR TANIT HALFON 

Une équipe de chercheurs européens a annoncé avoir identifié huit variants génétiques impliqués dans la résistance SMR à Varroa destructor . Le D r Dirk de Graaf, directeur du centre de recherche Honeybee Valley, de l’université de Gand, qui a participé à l’étude, nous decrypte les résultats obtenus.
Quels étaient les objectifs de l’étude1 ? Nous souhaitions identifier les bases génétiques de la résistance à Varroa destructor, plus particulièrement celles liées au caractère SMR (en anglais, suppressed mite reproduction). Ce dernier est intéressant car il n’implique pas de pertes en matières biologiques, à la différence du comportement hygiénique2. Ainsi, dans notre expérience, les cellules operculées étaient placées en incubation, afin d’exclure les abeilles adultes et de ne se focaliser que sur les liens entre ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK