Intérêt de l’autovaccination à Ornithobacterium rhinotracheale - La Semaine Vétérinaire n° 1816 du 05/07/2019
La Semaine Vétérinaire n° 1816 du 05/07/2019

PRATIQUE MIXTE

Formation

Auteur(s) : TANIT HALFON  

Afin d’évaluer l’impact technico-économique d’un protocole d’autovaccination à Ornithobacterium rhinotracheale (ORT) mis en place dans des élevages de dindes d’une organisation de production, une analyse statistique a été conduite à partir des données des lots d’animaux abattus entre janvier 2011 et juillet 2018. 2 117 lots de dindes, issues de 165 sites d’élevage, sont inclus dans l’étude. 272 d’entre eux ont reçu une injection d’autovaccin, contenant une seule souche d’ORT pour 216 lots (ORT1) ou deux souches pour 56 lots (ORT2). Pour la très grande majorité des lots, seuls les mâles ont été vaccinés. Pour 108 lots autovaccinés étaient ajoutés une (93 lots) ou deux souches (15 lots) d’Escherichia coli. Au final, 164 lots ont été vaccinés avec une ou plusieurs souches d’ORT et sans E. coli et 108 lots ont reçu au moins une souche d’E. coli dans l’autovaccin. L’analyse des données montre que le taux de retrait à l’abattoir est significativement inférieur pour les lots ORT1 ou ORT2, par rapport aux lots non vaccinés des mêmes élevages. De plus, les lots vaccinés avec un autovaccin bivalent ORT et E. coli présentent aussi des taux de retrait significativement inférieurs aux lots non vaccinés. En outre, le taux de mortalité après l’âge de 10 jours et l’indice de performance sont significativement améliorés chez les lots ORT1 ou ORT2. Les performances économiques sont impactées positivement. Les lots ORT1 ou ORT2 présentent une hausse significative de la marge dindonneau-aliment (DA) par kg et par m2 par rapport aux lots non vaccinés. L’ajout d’une valence E. coli dans l’autovaccin a un effet favorable significatif sur la marge DA par kg par rapport aux lots vaccinés uniquement avec une ou deux souches d’ORT. L’écart de marge entre les lots ORT1 ou ORT2 et les lots témoins des mêmes sites d’élevage est de 15 € par tonne de poids vif et de 1 870 € pour 1 000 m2. Le coût de l’autovaccin monovalent ORT des mâles et du chantier s’élève à environ 870 € pour 1 000 m2, une somme largement inférieure au gain moyen de marge DA. En parallèle, une deuxième étude s’est penchée sur l’impact de l’autovaccination sur l’exposition aux antibiotiques. Sur 16 sites d’élevage étudiés, une baisse de 32 % du niveau moyen et de 92 % du niveau médian d’exposition aux antibiotiques à cible respiratoire des lots vaccinés ORT a été observée. Ainsi, l’usage des autovaccins permet à la fois de réduire celui des antibiotiques en élevage, mais aussi satisfait les attentes des éleveurs et organisations de production en améliorant les performances technico-économiques des lots de dindes.

Article rédigé d’après une conférence présentée lors des journées de la recherche avicole et palmipèdes foie gras à Tours (Indre-et-Loire), en mars 2019. E. Papin et coll.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr