La Semaine Vétérinaire n° 1815 du 28/06/2019

PRATIQUES D’ÉLEVAGE

PRATIQUE MIXTE

L'ACTU

TANIT HALFON  

Lutter contre l’antibiorésistance en élevage et plus globalement dans l’environnement passe avant tout par une réduction de l’usage des antibiotiques. Une sensibilisation des éleveurs s’avère indispensable.
Il y a toujours eu des gènes de résistance dans l’environnement. Dans le permafrost, on en trouve, et ils sont résistants à des antibiotiques majeurs pour l’homme, y compris pour des antibiotiques créés par ce dernier », a rappelé Jean-Yves Madec, directeur scientifique en charge de l’antibiorésistance à l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), lors de la matinée consacrée à la question de l’usage des antibiotiques en élevage aux journées nationales des groupements techniques vétérinaires (GTV). Pour autant, l’être humain ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK