Encre noire - La Semaine Vétérinaire n° 1815 du 28/06/2019
La Semaine Vétérinaire n° 1815 du 28/06/2019

LIVRE

DITES-NOUS TOUT

Auteur(s) : MICHEL BERTROU  

Avec ce second polar – le premier, Soleil noir, avait été primé par VSD en 2015 – notre consœur Armèle Malavallon-Carlier (L 97) confirme sa belle faculté à conduire une intrigue avec la rigueur nécessaire pour nous happer de bout en bout. En lui donnant ici une dimension de thriller psychologique (à plusieurs voix, avec des personnages qui traversent, chacun, un moment critique), elle l’enrichit d’une épaisseur intimiste – loin des descriptions binaires simplistes et des stéréotypes émotionnels – en réussissant un original portrait de femme. Forte de tempérament mais fragilisée par une rupture amoureuse, Adèle Hème, journaliste spécialisée dans les faits divers, commence à enquêter sur le corps anonyme (très abîmé) d’une jeune femme qu’on vient de repêcher dans la Seine. Intuitivement, obscurément, elle va s’identifier à l’inconnue. Plus troublant, ses investigations, grâce à l’aide de Jérôme, un ex-petit ami policier qui voit là l’opportunité de se rapprocher d’elle, vont la conduire au mystérieux salon de tatouage qu’elle fréquente elle-même depuis peu. Avec un sens aiguisé du détail (les descriptions médico-légales sont soignées) et de la métaphore (la peau), un style vif et une tonalité d’ensemble à la fois sombre et charnelle (jusqu’à l’érotisme extatique d’un trip sous Rohypnol®) le roman explore par les sens l’ébranlement de se confronter à son démon intérieur.

Dans la peau d’Armèle Malavallon, Ramsay Éditions, 23 x 15 cm, 216 pages, 19 €.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr