La Semaine Vétérinaire n° 1812 du 25/05/2019

L’ENQUÊTE

DOSSIER

PAR MARIE DUNAND 

Certains clients sont compliqués à gérer. Ils peuvent même devenir un motif d’arrêt de la pratique. Notre consœur Marie Dunand a ainsi réalisé une enquête auprès de vétérinaires et d’auxiliaires canins pour établir la typologie des profils psychosociaux des clients perçus comme difficiles. Cette étude est l’objet de sa thèse d’exercice de médecine vétérinaire à l’École nationale vétérinaire de Toulouse 4.
Dans la pratique clinique, vétérinaire et auxiliaire sont des professions de service : le propriétaire est un client avec des attentes et des besoins particuliers. Cette relation avec la clientèle est un aspect stressant du métier : elle est citée parmi les trois premières causes de stress professionnel avec la surcharge de travail et les horaires pénibles, mais également les difficultés éthiques et émotionnelles2, 8, 10, 12, 13. Depuis plusieurs années, la notion de client difficile ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK