Première édition des journées sciences et innovations équines - La Semaine Vétérinaire n° 1812 du 25/05/2019
La Semaine Vétérinaire n° 1812 du 25/05/2019

RECHERCHE

PRATIQUE MIXTE

L'ACTU

Organisé par l’Institut français du cheval et de l’équitation les 23 et 24 mai à Saumur, cet événement témoigne de la richesse des sujets de recherche sur les équidés.

Un total de 280 participants mêlant scientifiques, vétérinaires, socioprofessionnels : la première édition des journées sciences et innovations équines organisées par l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) a été un succès. Deux sessions se sont tenues en parallèle à chaque fois au cours de ces deux jours, les 23 et 24 mai, à Saumur (Maine-et-Loire) : l’une dans l’un des manèges de l’École nationale d’équitation (ENE) aménagé spécialement pour l’occasion et l’autre dans l’amphithéâtre. Le premier jour, les thèmes « Cheval, territoire et société » et « Santé des équidés » ont été abordés. Cette session, au cours de laquelle des sujets sur les épidémies de 2018 et sur la myopathie atypique ont été présentés, a été coprésidée par Charles-François Louf, président de l’Association vétérinaire équine française (Avef), et Romain Paillot, représentant le groupement d’intérêt scientifique (GIS) Centaure. Une table ronde sur la gestion des risques sanitaires, animée par Charles-François Louf, a suivi cette session et a permis des échanges intéressants entre les différents acteurs de la filière. Le lendemain, les thèmes « Performance des équidés », « Bien-être et comportement », ainsi que « Travailler avec les équidés » et « Génétique et élevage » ont été développés.

Le comportement étudié sous plusieurs angles

Notre confrère Vincent Boureau, responsable de la commission comportement et bien-être au sein de l’Avef, et Anne de Sainte-Marie du Haras de la Cense (Yvelines), ont coprésidé la session « Bien-être et comportement ». Au cours de celle-ci, l’université de Rennes 1 a été représentée par deux conférencières, Mathilde Stomp et Martine Hausberger, qui ont abordé « Activité cérébrale et état de bien-être chez le cheval » et « Chevaux de sport au paddock : faisabilité et bien-être », et se sont appuyées sur une étude menée au sein de l’ENE, qui s’est récemment dotée de paddocks pour les chevaux de sport de haut niveau. Une autre étude originale a été dévoilée au cours de cette session sur « La diffusion de musique, un outil de gestion du stress au quotidien » (Camille Eyraud, Institut national de la recherche agronomique [Inra]). La session « Travailler avec les équidés » comprenait les conférences « Les contraintes mécaniques du dos du cavalier au galop » (Sophie Biau, Institut français du cheval et de l’équitation [IFCE]) « Maréchalerie et risques d’accidents : état des lieux » et « Apprendre-enseigner l’attelage en situation innovante » au moyen d’un logiciel. Enfin, la session « Génétique et élevage » a permis de présenter une synthèse sur « La génétique au service des éleveurs » (Étienne Verrier, AgroParisTech), mais aussi « Morphométrie 3D, hérédité et performance en concours de sauts d’obstacles (CSO) » (Anne Ricard, IFCE) et « L’indice génétique en saut d’obstacles poneys : le BPO » (Harmony Crichan, IFCE).

LA PERFORMANCE DES ÉQUIDÉS

La session « Performance des équidés » était coprésidée par Anne Couroucé, professeure au Centre international de santé du cheval (Cisco) d’Oniris, et Tania Mélikian, conseillère technique nationale à la Fédération française d’équitation. Une conférence de synthèse a été présentée par Anne Couroucé sur l’« Évaluation de la performance et les principes d’entraînement chez le cheval » et a été suivie de deux communications de recherche, l’une effectuée par Jeanne Parmentier sur l’« Effet de la vitesse sur l’asymétrie du cheval » (collaboration entre CWD et VetLab) et l’autre par Claire Leleu, de la société Équi-Test, sur les « Tests physiologiques précoces et performance au Trot ».

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr