La Semaine Vétérinaire n° 1810 du 11/05/2019

SOCIÉTÉ

PRATIQUE CANINE

L'ACTU

ANNE-CLAIRE GAGNON  

Les animaux de compagnie sont une source importante de soutien pour les personnes LGBT victimes de violences domestiques. Ces dernières saluent l’attitude humaine et professionnelle des vétérinaires.
Trois études1, d’une même équipe pluridisciplinaire anglo-australienne, sont parues récemment pour combler un vide sur le sujet de la place des animaux auprès des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexsuels et transgenres). Si le lien entre les violences domestiques, celles faites aux animaux et celles frappant les humains, a été exploré depuis une trentaine d’années, la majorité des études s’est intéressée aux familles et couples hétérosexuels. Ces trois études ont interrogé via un questionnaire sur SurveyMonkey ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK