La Semaine Vétérinaire n° 1808 du 27/04/2019

PROFESSION

ACTU

MICHAELLA IGOHO-MORADEL 

Un vétérinaire peut arrêter de prodiguer des soins à un animal ou à un cheptel. Mais une procédure spécifique doit être suivie.
Dans quelles conditions un vétérinaire peut-il cesser de réaliser des soins auprès d’un animal ou d’un cheptel ? Problèmes personnels voire relationnels, conflits, litiges, les raisons qui peuvent motiver un praticien à arrêter des soins sont diverses. Dans une fiche pratique1 publiée en 2018, le Conseil national de l’Ordre des vétérinaires (CNOV) rappelle que les dispositions du code de déontologie encadrent strictement cette possibilité. Une procédure doit être respectée. En effet, si l’article R. 242-48 du ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK