Le laboratoire Osalia fête ses 5 ans - La Semaine Vétérinaire n° 1806 du 06/04/2019
La Semaine Vétérinaire n° 1806 du 06/04/2019

ENTREPRISE

ACTU

À l’occasion de l’anniversaire d’Osalia, son président, Julien Rochet, a souhaité faire le point sur les réalisations du laboratoire et communiquer sur son positionnement original en matière de valeurs et d’économie.

Avec 125 références de produits (médicaments, produits de conseil et dispositifs médicaux) déjà disponibles, un modèle économique original pour les vétérinaires et des engagements de qualité, le laboratoire Osalia a réussi à prendre sa place au sein des cliniques vétérinaires françaises depuis cinq ans », a indiqué Julien Rochet, son président, le 8 avril, alors que le laboratoire fêtait ses cinq années d’existence.

Des engagements forts

Comme il l’a expliqué, la stratégie du laboratoire repose avant tout sur trois valeurs fondamentales : « qualité, accessibilité et simplicité ». En effet, les médicaments sont produits exclusivement en France et en Europe, et ils respectent les exigences réglementaires françaises. De plus, la gamme de génériques proposée est jusqu’à 50 % plus économique que les équivalents disponibles sur le marché, et ce sans conditions commerciales complexes.

Un modèle économique rentable

Ce modèle semble fonctionner, car l’entreprise connaît une croissance moyenne de 20 % depuis 2014, avec un chiffre d’affaires estimé à 3,8 millions d’euros en 2018, ce qui lui permet d’investir dans les services offerts aux vétérinaires (formations par webconférences, enquêtes clients, de terrain, etc.).

Les besoins du vétérinaire au cœur des préoccupations

Selon Julien Rochet, l’essentiel pour le laboratoire est que « les vétérinaires puissent créer de la valeur à travers leurs actes au quotidien. Nous voulons être un partenaire, non un tuteur pour la clinique, et ainsi donner de la liberté à la profession et simplifier la relation commerciale ». C’est pourquoi Osalia, avec son modèle économique, leur « laisse les clés pour gérer leur propre business model et choisir leurs prix de vente ». L’absence de contrat de laboratoire associée à des prix d’achat toujours bas offre aux vétérinaires la possibilité de valoriser leurs actes, a-t-il complété.

Une gamme qui s’étoffe

Cette politique économique permet au laboratoire d’investir dans les offres de services, mais aussi dans la recherche technique. En effet, déjà en deuxième position sur le marché des solutés de perfusion (32 % de parts de marché), le laboratoire lance, en mai prochain, 30 nouvelles références : Kériox®, Lait Mixol®, Easypill® chien actif, Selames®, les solutés de Ringer lactate en 100 ml et glucose 5 % de 1 l, Meloxym®, Euthoxin®, etc. Selon Julien Rochet, cet élargissement de la gamme est le reflet d’une volonté de l’entreprise de « continuer à être acteur du changement ». « De futurs projets sont en cours de réflexion et devraient voir le jour en réponses aux attentes des clients. Car le générique ne détruit pas de valeurs, il en crée », a conclu le président d’Osalia.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr