La Semaine Vétérinaire n° 1805 du 06/04/2019

ROYAUME - UNI

ACTU

ANNE-CLAIRE GAGNON 

Prévenir et limiter la souffrance lors de l’abattage, c’est un sujet sur lequel sont moteurs la British Veterinary Association (BVA) et la Royal Society for the prevention of Cruelty to Animals (RSPCA). Elles ont eu un rendez-vous mi-mars avec Michael Gove, secrétaire d’État du département de l’Environnement, de l‘Alimentation et des Affaires rurales à ce sujet.
La question de l’étourdissement systématique avant l’abattage est une préoccupation de longue date de la British Veterinary Association (BVA), rappelle son président, Simon Doherty. Mais le non-respect de la lettre et de l’esprit de la réglementation européenne, avec l’exportation importante vers le Moyen-Orient de moutons britanniques abattus sans étourdissement a poussé la BVA et la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals (RSPCA) à écrire conjointement le 14 février à Michael Gove, secrétaire d’État du département de l’Environnement, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK