La Semaine Vétérinaire n° 1805 du 06/04/2019

DOSSIER

CHANTAL BÉRAUD 

Une thèse soutenue en novembre dernier par une élève de l’ENVA compare le niveau de stress des étudiants de 18 écoles vétérinaires européennes. Bonne nouvelle : le bien-être est relativement élevé dans les établissements français. Toutefois, cela ne doit pas faire oublier que chaque école abrite une frange d’élèves plus fragiles. L’apprentissage de la gestion du stress a encore du chemin à faire. Responsables d’écoles, anciens élèves et étudiants avancent des pistes.
Une thèse intitulée « Bien-être des étudiants vétérinaires : réalisation d’une enquête européenne et évaluation de la situation de l’ENVA » 1 a été publiée en novembre dernier. Son auteure, Juliette Chauvet, est aujourd’hui praticienne à Meslay-du-Maine (Mayenne). Quand ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK