La Semaine Vétérinaire n° 1805 du 06/04/2019

DOSSIER

CHANTAL BÉRAUD 

Une thèse soutenue en novembre dernier par une élève de l’ENVA compare le niveau de stress des étudiants de 18 écoles vétérinaires européennes. Bonne nouvelle : le bien-être est relativement élevé dans les établissements français. Toutefois, cela ne doit pas faire oublier que chaque école abrite une frange d’élèves plus fragiles. L’apprentissage de la gestion du stress a encore du chemin à faire. Responsables d’écoles, anciens élèves et étudiants avancent des pistes.
Une thèse intitulée « Bien-être des étudiants vétérinaires : réalisation d’une enquête européenne et évaluation de la situation de l’ENVA » 1 a été publiée en novembre dernier. Son auteure, Juliette Chauvet, est aujourd’hui praticienne à Meslay-du-Maine (Mayenne). Quand ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr