La Semaine Vétérinaire n° 1804 du 30/03/2019

CONFÉRENCE

PRATIQUE MIXTE

Formation

CLOTHILDE BARDE  

Les vétérinaires disposent aujourd’hui d’un arsenal thérapeutique très complet pour traiter l’anœstrus, induire et/ou synchroniser les chaleurs ou tenter de réduire la durée des périodes infertiles chez les vaches laitières : dispositifs libérant de la progestérone, prostaglandines et hormones GnRH (gonadolibérine), eCG (gonadotrophine chorionique équine) et hCG (gonadotrophine chorionique humaine). Cependant, face à la pression sociétale croissante en faveur du bien-être animal (BEA) et aux considérations éthiques et environnementales nouvelles vis-à-vis de l’utilisation de certaines hormones, les chercheurs s’intéressent à ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK