La Semaine Vétérinaire n° 1804 du 30/03/2019

CONFÉRENCE

PRATIQUE MIXTE

Formation

CLOTHILDE BARDE  

Les vétérinaires disposent aujourd’hui d’un arsenal thérapeutique très complet pour traiter l’anœstrus, induire et/ou synchroniser les chaleurs ou tenter de réduire la durée des périodes infertiles chez les vaches laitières : dispositifs libérant de la progestérone, prostaglandines et hormones GnRH (gonadolibérine), eCG (gonadotrophine chorionique équine) et hCG (gonadotrophine chorionique humaine). Cependant, face à la pression sociétale croissante en faveur du bien-être animal (BEA) et aux considérations éthiques et environnementales nouvelles vis-à-vis de l’utilisation de certaines hormones, les chercheurs s’intéressent à ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr