Royal canin - La Semaine Vétérinaire n° 1803 du 23/03/2019
La Semaine Vétérinaire n° 1803 du 23/03/2019

FILM

DITES-NOUS TOUT

Auteur(s) : MICHEL BERTROU  

Depuis 1944, la reine d’Angleterre (qui va fêter ses 93 ans) a élevé une trentaine de corgis (welsh corgi pembroke). Pour son huitième film d’animation, le studio bruxellois nWave, surnommé le Pixar belge, surfe avec astuce sur cette adulation royale, populaire sur les réseaux sociaux.

Jeune chiot offert par le vieux duc d’Édimbourg, Rex rejoint la petite meute privilégiée des corgis de la Reine et, par son espièglerie joyeuse, gagne ses faveurs. Gratifié du titre de favori, il devient une mascotte nationale. Mais alors que son excès d’impertinence crée un incident diplomatique lors d’une visite de Donald Trump, un des trois autres corgis, jaloux, le trahit. Rex quitte Buckingham et découvre la dure réalité. Sauvé de justesse de la noyade, il atterrit dans un refuge où sa désinvolture d’aristocrate suscite l’animosité d’autres chiens mais où il rencontre aussi l’amour et l’amitié. Avec ses amis de tous poils, il tentera de retrouver sa place au palais. Habile combinaison d’aventures burlesques, de figures médiatiques et de thèmes parlant aux enfants (favoritisme et jalousie), le film s’adresse aux 5-10 ans et fait du coude aux parents en se gaussant de la balourdise du président américain et, plus gentiment, de la vie au palais royal. Récit d’apprentissage sur fond de satire tendre d’une fin de règne, entre apparat désuet et vente de produits dérivés, il tire assez bien parti de l’économie visuelle que lui impose un budget moins rebondi que celui des productions américaines.

Royal Corgi de Ben Stassen et Vincent Kesteloot, avec les voix de Guillaume Gallienne, Franck Gastambide, Shy’m, Belgique, 1 h 32, sortie le 10 avril.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr