La Semaine Vétérinaire n° 1803 du 23/03/2019

CONFÉRENCE

PRATIQUE CANINE

Formation

JULIEN MICHAUT-CASTRILLO  

Lors d’une anesthésie générale, le réveil est la phase la plus à risque de complications et représente 47 à 64 % de la mortalité peranesthésique. Les complications doivent être limitées en mettant en place des mesures préventives, comme l’oxygénation, la lutte contre l’hypothermie et l’hypotension, et prises en charge le plus précocement possible grâce à un monitorage adapté1. Cela est d’autant plus vrai pour certains sujets comme les brachycéphales. Principales complications ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK