La Semaine Vétérinaire n° 1802 du 15/03/2019

L’ENQUÊTE

DOSSIER

PAR RÉBECCA GOUTCHTAT 

Il n’y a pas un métier de vétérinaire, mais plusieurs. La profession présente une grande richesse dans les choix de carrière qui y sont possibles. Notre consœur Rébecca Goutchtat aborde les associations entre type psychologique et secteur d’activité au sein de la profession dans son travail de thèse de doctorat vétérinaire 1.
La majorité (plus de 70 %) des vétérinaires exercent en tant que praticien en clientèle, c’est-à-dire dispensant leurs soins aux animaux. Le secteur d’activité exclusif en animaux de compagnie y est le plus représenté (36 % des vétérinaires). Par ailleurs, 9 % des vétérinaires exercent en clientèle exclusive animaux de production, 4 % en clientèle exclusive équine et 20 % ont une pratique mixte, c’est-à-dire associant plusieurs secteurs. D’autre part, presque 30 % des vétérinaires ont ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK