La Semaine Vétérinaire n° 1802 du 15/03/2019

ENTRETIEN AVEC PHILIPPE GOURLAY

ACTU

PROPOS RECUEILLIS PAR TANIT HALFON 

Le 12 mars, le porte-conteneurs italien Grande America coulait à proximité des côtes atlantiques françaises. Face à la progression des hydrocarbures échappés en mer, les centres côtiers de réhabilitation de la faune sauvage sont en alerte. Philippe Gourlay, vétérinaire épidémiologiste au Centre vétérinaire de la faune sauvage et des écosystèmes d’Oniris, fait un point sur la situation.
À la suite du naufrage du Grande America, comment se sont organisés les centres de réhabilitation de la faune sauvage ? Tous les centres côtiers de réhabilitation, et ayant une compétence pour la prise en charge de la faune sauvage mazoutée, se sont mis en relation afin ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK