Hervé Ginestet (T 81) nous a quittés - La Semaine Vétérinaire n° 1801 du 09/03/2019
La Semaine Vétérinaire n° 1801 du 09/03/2019

HOMMAGE

DITES-NOUS TOUT

Auteur(s) : LIONEL GRISOT  

Elle était bien trop petite, l’église de Naucelle (Aveyron), pour accueillir l’immense foule venue rendre un dernier hommage à l’enfant du pays, devenu leur vétérinaire : Hervé Ginestet.

Une assemblée émue, recueillie, incrédule, consternée par la brutalité de sa disparition. Pourquoi lui ? Pourquoi si tôt ? À quelques années, peut-être quelques mois de la retraite, après une carrière dense de vétérinaire de campagne, une mission accomplie avec passion.

Les témoignages et hommages de ses proches, de ses clients, de ses associés illustraient parfaitement le souvenir que nous avons conservé de lui, les mêmes qualités que nous apprécions chez lui pendant nos années d’études à Toulouse : gentillesse, bienveillance, compétence, rigueur, disponibilité et modestie. Ces qualités inspiraient un grand respect unanime de la part de la promotion. Major de la classe, trois années sur quatre, assidu aux cours en amphi, toujours disponible pour conseiller et expliquer, nous avons tous dans nos archives des cours écrits de sa main et photocopiés.

La profession vient de perdre un “phare”, mais Hervé va encore plus manquer à ses proches, à un moment où ils pouvaient enfin aspirer à profiter de sa présence.

À sa maman, à son épouse, Suzanne, à ses deux filles, Anne-Sophie et Marie-Julie, à sa petite Capucine, la promotion Toulouse 1981 adresse toute sa sympathie.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr