Bayer organise le 2 e Sommet international de la vache laitière - La Semaine Vétérinaire n° 1801 du 09/03/2019
La Semaine Vétérinaire n° 1801 du 09/03/2019

ÉLEVAGE

PRATIQUE MIXTE

L'ACTU

Auteur(s) : CLOTHILDE BARDE  

Le laboratoire, à l’initiative de ce rendez-vous, a réuni des experts mondiaux en santé des bovins laitiers à Nantes.

Apporter des clés aux vétérinaires ruraux pour répondre aux défis actuels du secteur laitier comme l’utilisation responsable des antibiotiques ou la production durable », tel était l’objectif du 2e Sommet international de la vache laitière organisé par Bayer à Nantes (Loire-Atlantique), du 5 au 7 mars, a annoncé Almut Hoffmann, directrice animaux de rente au sein du laboratoire, lors de son discours d’introduction.

Une filière en pleine mutation

La filière laitière connaît depuis quelques années de grosses évolutions à travers le monde : hausse constante de la production laitière par vache, fluctuation du prix du lait, augmentation variable de la taille des exploitations (en France, recrudescence des exploitations de 100 à 300 vaches)… qui ont des répercussions sur les exploitations et, par conséquent, sur les missions des vétérinaires, a souligné Almut Hoffmann. Ainsi, selon elle, « leur communication envers les éleveurs sur les bonnes pratiques d’élevage devra être optimisée, et ce d’autant plus que l’industrie laitière contribue aujourd’hui aux besoins alimentaires de plus de 7 millions de consommateurs sur la planète ». « Jamais autant de personnes n’ont été dépendantes à travers le monde de la santé et des performances des troupeaux laitiers », a-t-elle ajouté.

De nouveaux outils pour le vétérinaire

C’est pourquoi, dans ce contexte, le laboratoire Bayer a souhaité apporter aux vétérinaires des outils nouveaux, a indiqué David Hacking, directeur marketing pour les animaux de rente. Pour cela, le sommet a réuni un panel d’experts mondiaux de la santé et du bien-être des bovins laitiers, qui ont pu partager leurs connaissances et discuter des dernières avancées scientifiques et pratiques sur cinq thèmes clés pour l’amélioration de leur santé : la résilience des veaux, la fertilité, la santé métabolique, la santé de la mamelle et le bien-être animal. De plus, de nouvelles solutions thérapeutiques ont été présentées à cette occasion par le laboratoire, comme le nouvel intramammaire adapté à la période de tarissement de 60 jours, Arentor DC® (Cefalonium).

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr