Passez à la vitesse supérieure, faites la Conduite Accompagnée du Chien ! - La Semaine Vétérinaire n° 1800 du 02/03/2019
La Semaine Vétérinaire n° 1800 du 02/03/2019

ACTU

Pratiquant en clientèle canine depuis 37 ans, j’ai toujours été impliquée en élevage canin, en éducation canine, en protection animale, en médiation animale. J’ai pu constater que pour travailler dans tous ces domaines et développer leur clientèle, les vétérinaires ne disposaient pas d’outils leur permettant de relier les aspects théoriques, les aspects pratiques avec les chiens et la pédagogie nécessaire pour leurs clients. Ma spécialité en éducation et comportement s’est construite au fur et à mesure de la pratique de terrain. Dans les années 2000, je l’ai enrichie par le diplôme de vétérinaire comportementaliste et surtout par une thèse de doctorat PhD en sciences de l’éducation au Québec, avec trois niveaux d’exigences toujours menés de front : recherche + formation + pratique. En effet, pour moi, il était fondamental d’allier les deux doctorats et les deux compétences : sciences animales (vétérinaire) et sciences humaines (éducation) pour créer une méthode dédiée aux familles avec des chiens, la valider scientifiquement et enfin construire son efficacité au travers de milliers de cas pratiques réalisés par moi-même et par les vétérinaires formés. Au fil des années, j’ai pu constater que cette méthode de Conduite accompagnée du chien donne des résultats remarquables pour les clients comme pour les chiens, et aussi pour le bonheur au travail des vétérinaires et des ASV.

Une harmonie familiale intégrant le chien

Son objectif : éduquer le chien pour installer, dès son plus jeune âge et dans la durée, des comportements équilibrés, adaptés et spontanément intelligents. Apporter du bonheur aux familles, avec leur chien, c’est bien cela notre objectif, et ce qui me motive au quotidien pour investir autant de temps et d’énergie afin de faire connaître la méthode et déployer le programme de formation. Vous verrez si vous pratiquez cette méthode, surtout en prévention, vous serez heureux de travailler car les propriétaires sont différents aussi : ils vous écoutent, se sentent respectés, sont confiants et reviennent vous voir pour tous types de consultations tout au long de la vie du chien. Les familles et leurs enfants, quel que soit leur âge, peuvent participer à l’éducation du chiot de façon pertinente, agréable et efficace, sans risque, sans états de crise, sans conflits.

Une méthode basée sur l’approche écologique

Mon expérience au Québec m’a incitée à développer une approche “écologique”, beaucoup plus répandue là-bas. Celle-ci permet d’acquérir une très bonne connaissance des processus et des évolutions selon les différents environnements matériels, naturels, sociaux. Grâce à ce riche ensemble de connaissances scientifiques et pratiques, nous pouvons expliciter simplement les causes des comportements des animaux, problématiques ou non. Pour ce faire, nous avons élaboré un questionnaire validé scientifiquement. Il permet, en amont et lors du rendez-vous, une récolte respectueuse et précise de renseignements sur la chronologie des comportements du chien et de la famille. De nombreux outils pratiques ont été créés en parallèle pour aider les vétérinaires à personnaliser leur discours lors des rendez-vous, tout en restant efficace. Evaleha® (pour “évaluation environnement-homme-animal”) en est le noyau central : il s’agit d’un logiciel dédié qui a nécessité un gros travail de conception. Il permet d’obtenir des résultats riches d’informations, et surtout classées dans une architecture pertinente. Une fois formés à cette méthode, les vétérinaires savent évoluer quelles que soient les situations et formuler des analyses et des solutions intelligentes !

Des outils concrets dans un domaine où pléthore de données circulent

Aujourd’hui, une multitude d’approches comportementales et éducatives sont transmises aux propriétaires de chiens par différents types de professionnels ou de sources d’information. Beaucoup de données circulent, de façon souvent contradictoire, via Internet notamment. Avec pour conséquence le fait que les vétérinaires et les ASV, mais aussi des familles, peuvent se sentir perdus, et les maîtres aussi. Mais une chose est sûre : on constate in fine de plus en plus de soucis de morsures, et d’euthanasies forcées d’animaux. Il y a donc un réel besoin de méthodes concrètes, complètes et scientifiques qui ont prouvé leur efficacité. Je suis convaincue qu’il n’y a pas de fatalité, mais des chiens et des familles différents, qui doivent simplement apprendre à vivre ensemble.

Un recul de 20 ans

Cette méthode fonctionne car, depuis 20 ans, on a pu observer des résultats concrets prouvés, solides et durables. Nous recueillons régulièrement les témoignages des vétérinaires et des ASV qui ont été formés, et qui nous disent que l’ambiance dans leurs cliniques s’est véritablement transformée, la relation est beaucoup plus calme et détendue avec les clients comme avec les animaux. Comme la méthode est basée sur l’observation et sur une analyse précise et chronologique des comportements de l’animal dans les différents environnements rencontrés, elle permet d’avoir des résultats rapides et efficaces. Par ailleurs, le suivi mis en place permet à toutes les parties prenantes (maître, vétérinaire, éleveur) de collaborer autour de l’animal, pour une meilleure cohérence et pertinence des évaluations et des interventions éducatives. Comme on peut, de façon simple, évaluer, prévenir, rattraper et rééduquer pour aider les propriétaires de chiens, il est possible d’améliorer les pratiques d’accompagnement et de soins des structures vétérinaires vis-à-vis des chiens et des chats, et ainsi de développer les clientèles de façon très intéressante. Mais, au final, ce qui compte avant tout, c’est d’obtenir une famille heureuse, un animal heureux, et des vétérinaires et ASV heureux également !

NATHALIE SIMON (A 79)

est praticienne en clientèle canine. Elle partage sa pratique entre une activité généraliste et une autre consacrée à l’éducation canine (elle est titulaire du diplôme interécoles de comportementaliste). Constatant, il y a une vingtaine d’année, une lacune dans les méthodes de pédagogie de l’éducation canine dans les foyers, elle part se former au Québec en sciences de l’éducation. Elle y découvre l’approche écologique du comportement et s’en inspire pour fonder sa propre méthode d’éducation, la Conduite accompagnée du chien, qu’elle enseigne aux praticiens, aux ASV et aux éducateurs.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr