La Semaine Vétérinaire n° 1800 du 02/03/2019

ACTU

I nternet serait-il une zone de non-droit ? Dans les quelques procès qui ont lieu pour des cas d’infraction en ligne (injures, menaces et autres), bien souvent les accusés se retrouvent à dire : « Je ne savais pas que c’était interdit. » Si la communication des vétérinaires est très réglementée, les clients pensent pouvoir agir en totale impunité derrière leur écran et on en vient à recevoir des messages que l’on n’aurait jamais reçus ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK