La Semaine Vétérinaire n° 1799 du 24/02/2019

ANALYSE

PRATIQUE MIXTE

Formation

CLOTHILDE BARDE  

En atelier d’engraissement de taurillons, les maladies respiratoires (association de virus et de bactéries, notamment Mannheimia haemolytica) sont à l’origine de la majorité des problèmes sanitaires rencontrés durant le premier mois d’engraissement1 et, par conséquent, de pertes économiques et de retards de croissance importants. Or, pour traiter les broutards atteints, les éleveurs ont recours à des antibiothérapies parfois administrées à l’ensemble du lot. C’est pourquoi, afin de limiter ces pratiques à risque en matière d’antibiorésistance, la vaccination préventive est une ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK