La Semaine Vétérinaire n° 1799 du 24/02/2019

INSOLITE

PRATIQUE CANINE

L'ACTU

NICOLAS CORLOUER 4

à Feuquières, un arrêté prévoit une amende pour les propriétaires de chiens se rendant coupables d’aboiement. Une décision discutable d’un point de vue légal.
Par un arrêté du 8 février 2019, le maire de la commune de Feuquières (Oise) a décidé de lutter contre les aboiements des chiens. En effet, l’article 1er de cet arrêté impose aux propriétaires, gardiens ou détenteurs d’animaux de prendre les mesures destinées à préserver la tranquillité du voisinage, de jour comme de nuit, que le canidé se trouve dans un enclos extérieur ou dans une habitation fermée. à défaut de pouvoir empêcher son animal d’aboyer et donc de préserver ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK