La Semaine Vétérinaire n° 1798 du 16/02/2019

SANTÉ PUBLIQUE

ACTU

MICHAELLA IGOHO-MORADEL  

Le nouveau projet de stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens étend son volet formation aux vétérinaires, eux aussi utilisateurs de molécules à activité de perturbation endocrinienne.
Et si le praticien devenait un interlocuteur privilégié sur les risques liés aux perturbateurs endocriniens ? Cinq ans après la publication de la première stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE), les ministères chargés de la transition écologique, de la santé et de l’agriculture ont présenté, en janvier, une nouvelle stratégie1 sur les substances qui peuvent interférer avec le système endocrinien. Une vaste consultation a été lancée sur cette nouvelle feuille de route, entre janvier et début février, qui devrait ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK