La Semaine Vétérinaire n° 1798 du 16/02/2019

Edito

TANIT HALFON . 

Apparemment, le “naturel” serait meilleur pour tout. Et particulièrement bon pour la santé. Après une succession de scandales pharmaceutiques, rien d’étonnant à ce que cette croyance populaire revienne sur le devant de la scène. Et puis, le “naturel” n’évoque-t-il pas la belle campagne, ses senteurs florales et le chant mélodieux des oiseaux ? Assurément, on se sent tout de suite mieux. Le “chimique”, en revanche, est plus volontiers associé à des images lugubres, telles que celles de sites industriels pollués, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr