La Semaine Vétérinaire n° 1798 du 16/02/2019

Edito

TANIT HALFON . 

Apparemment, le “naturel” serait meilleur pour tout. Et particulièrement bon pour la santé. Après une succession de scandales pharmaceutiques, rien d’étonnant à ce que cette croyance populaire revienne sur le devant de la scène. Et puis, le “naturel” n’évoque-t-il pas la belle campagne, ses senteurs florales et le chant mélodieux des oiseaux ? Assurément, on se sent tout de suite mieux. Le “chimique”, en revanche, est plus volontiers associé à des images lugubres, telles que celles de sites industriels pollués, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK