Brexit : conséquences sur les voyages des animaux de compagnie - La Semaine Vétérinaire n° 1798 du 16/02/2019
La Semaine Vétérinaire n° 1798 du 16/02/2019

RÉGLEMENTATION

PRATIQUE CANINE

L'ACTU

Auteur(s) : DOMINIQUE LACHAPÈLE  

Si le Royaume-Uni quitte l'Union européenne (UE) sans accord, après le 29 mars 2019 les règles régissant les voyages des animaux de compagnie vers les pays de l'UE changeront (titrage antirabique, certificat sanitaire).

Le Brexit risque d’avoir des répercussions pour les propriétaires d’animaux de compagnie… et leurs vétérinaires. Dans le meilleur des cas, si le Royaume-Uni quittait l’Union européenne (UE) avec un accord, il obtiendrait le statut d’État tiers à l’UE (comme la Norvège ou la Suisse), et la réglementation ne changerait pas. Mais les discussions ne semblent pas aller dans ce sens puisque depuis le 6 novembre 2018 le site internet du gouvernement britannique donne des conseils1 aux propriétaires d’animaux de compagnie qui envisagent d’amener leur animal dans n’importe quel pays de l’UE après le 29 mars 2019… « dans l’éventualité où le Royaume-Uni quitterait l’UE sans accord ».

Voyager du Royaume-Uni vers l’Union européenne

Dans le pire des cas, après le 29 mars, les obligations seraient les mêmes que pour voyager vers l’UE en provenance d’un pays tiers à situation non favorable au regard de la rage.

Même si le Royaume-Uni est indemne de rage, il ne figurerait pas sur la liste de la partie 2 de l’annexe II du règlement (UE) n° 576/2013, puisqu’il n’a pas fait de demande pour figurer sur la liste des pays tiers dispensés de titrage rabique pour le retour en UE.

En l’absence d’accord, les propriétaires de carnivores domestiques du Royaume Uni devraient, avant de venir en UE :

- faire pratiquer un titrage sérique des anticorps antirabiques par un laboratoire agréé, sur un échantillon de sang prélevé au moins 30 jours après la vaccination et au moins trois mois avant le mouvement, et présenter un résultat supérieur ou égal à 0,5 UI/ml ;

- amener leur animal de compagnie chez un vétérinaire officiel au plus tard 10 jours avant chaque voyage pour obtenir un certificat sanitaire. Ce dernier leur permettrait de voyager pendant quatre mois à l’intérieur de l’UE.

En l’absence d’accord, les passeports pour animaux de compagnie délivrés au Royaume-Uni ne seraient pas valables pour voyager dans l’UE.

Voyager de l’Union européenne vers le Royaume-Uni

Les exigences actuelles applicables aux animaux de compagnie entrant au Royaume-Uni après le 29 mars ne seraient pas modifiées : vermifugation contre les ténias (praziquantel) pour les chiens uniquement, administrée par un vétérinaire (rubrique VII du passeport), minimum 24 heures et maximum 120 heures avant l’arrivée prévue au Royaume-Uni. Ce traitement ne serait pas obligatoire pour un chien venant directement au Royaume-Uni depuis la Finlande, l’Irlande, Malte ou la Norvège.

Les chiens, les chats et les furets des pays européens allant en vacances au Royaume-Uni devraient eux aussi avoir le titrage des anticorps antirabiques pour revenir en UE. Pour un animal ayant subi le test sanguin avec un résultat positif avant de quitter l’Union européenne, il ne serait pas nécessaire d’attendre trois mois avant de voyager.

1 bit.ly/2DspsKC.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr