La Semaine Vétérinaire n° 1797 du 10/02/2019

FAUNE SAUVAGE

ACTU

AMANDINE GAUTIER  

Le symposium Faune sauvage, qui s’est déroulé à VetAgro Sup, a été l’occasion de présenter l’apport de nouveaux outils de surveillance des pathogènes circulant dans la faune sauvage.
Les 1er et 2 février se tenait à VetAgro Sup le symposium Faune sauvage, qui fêtait les 10 ans de la création du réseau Vétérinaires faune sauvage1. Organisé par Emmanuelle Gilot-Fromont, enseignante-chercheuse à VetAgro Sup, et Élodie Monchâtre, directrice du Laboratoire de la rage et de la faune sauvage de Nancy (Meurthe-et-Moselle), il réunissait de nombreux acteurs, tels que l’ONCFS, l’Inra, la Tour du Valat, l’ENSV2, l’Institut Pasteur, les écoles nationales vétérinaires de Nantes (Loire-Atlantique) et de Toulouse (Haute-Garonne), ou ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr