La Semaine Vétérinaire n° 1795 du 27/01/2019

CONFÉRENCE

PRATIQUE CANINE

Formation

JULIEN MICHAUT-CASTRILLO 

Les risques de complications anesthésiques ont considérablement diminué au cours des dernières années. Ils sont actuellement de 0,1 à 0,2 % chez le chien et de 0,25 % chez le chat. Cela résulte d’une utilisation de molécules anesthésiques plus adaptées, mais aussi d’un monitorage peranesthésique plus fréquemment utilisé afin de détecter de manière précoce les complications, notamment l’hypercapnie, l’hypotension et l’hypoxémie. Hypercapnie Une hypercapnie est un excès ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK