La Semaine Vétérinaire n° 1792 du 06/01/2019

ÉLEVAGE

PRATIQUE MIXTE

L'ACTU

LORENZA RICHARD 

L’Ifip, Institut du porc, développe une technologie de détection précoce de maladies du porc. Reposant sur une puce RFID, elle pourrait être opérationnelle d’ici moins de deux ans.
Depuis 2015, l’Ifip, Institut du porc, a pour projet d’identifier des indicateurs précoces des maladies du porc. Si la consommation d’eau seule n’avait pas permis d’obtenir un modèle précis, l’ajout des facteurs poids et consommation d’aliment a amené à des résultats encourageants1. « Clairement, le poids est nécessaire dans le modèle, explique Michel Marcon, ingénieur à l’Ifip, Institut du porc, spécialisé dans l’élevage de précision. Il apparaît que ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK