REVUE DE presse - La Semaine Vétérinaire n° 1791 du 21/12/2018
La Semaine Vétérinaire n° 1791 du 21/12/2018

PRATIQUE MIXTE

Formation

Auteur(s) : RÉALISÉE PAR OLIVIER SAMSON 

ENDOMÉTRITE DES BOVINS : LE RECOURS AUX PROSTAGLANDINES EST INEFFICACE

L’endométrite clinique est définie chez les bovins comme un écoulement vaginal purulent (> 50 % de pus) ou mucopurulent (50 % de pus et 50 % de mucus approximativement), détectable 20 ou 26 jours respectivement après le vêlage. Or, la méta-analyse réalisée dans cette étude montre que le traitement de cette affection des bovins à l’aide de prostaglandine F2αn’a pas d’effet positif sur leurs performances reproductives. Les auteurs recommandent donc de ne pas l’utiliser comme traitement.

Haimerl P., Heuwieser W., Arlt S. Meta-analysis on therapy of bovine endometritis with prostaglandin F2-An update. J. Dairy Sci. 2018;101:10557-10564.

L’ÉCORNAGE PRÉCOCE NE PERMET PAS DE RÉDUIRE LA DOULEUR

Dans cette étude, les effets de l’écornage sur le bien-être des veaux ont été étudiés. Pour cela, des veaux âgés de 3 à 35 jours ont été écornés à l’aide d’un fer à brûler après avoir reçu une injection d’anesthésique local et une autre de méloxicam. Les résultats obtenus ont permis de montrer que les lésions consécutives à l’écornage mettent 9 semaines à cicatriser et sont douloureuses pendant toute cette période, quel que soit l’âge du veau. De plus, la sensibilité douloureuse est accrue chez les veaux écornés à 3 jours, il n’y a donc pas d’intérêt en matière de bien-être animal à écorner les animaux à un très jeune âge.


Adcock S. J. J., Tucker C. B. The effect of disbudding age on healing and pain sensitivity in dairy calves. J. Dairy Sci. 2018;101:10361-10373.

IMPACT SANITAIRE DES CONDITIONS DE TARISSEMENT SUR LA LACTATION DES BOVINS

Dans cette étude, les chercheurs ont montré que les objets connectés qui mesurent chez les vaches certains paramètres au tarissement sont utiles pour prédire le risque de survenue de problèmes sanitaires en début de lactation. Il s’agit de la moyenne du temps passé à s’alimenter, des variations journalières de température auriculaire et de la régularité des comportements journaliers. En effet, les vaches taries qui ont un rythme régulier pendant le tarissement (repos, rumination, alimentation, déplacement à intervalle régulier d’un jour à l’autre) rencontrent moins de problème sanitaire durant leur lactation. Un manque de place à l’auge ou une superficie de couchage insuffisante, par exemple, peuvent entraîner des conflits et casser ce précieux rythme.


Van Dixhoorn I. D. E., de Mol R. M., van der Werf J. T. N. et coll. Indicators of resilience during the transition period in dairy cows: a case study. J. Dairy Sci. 2018;101:10271-10282.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr