La Semaine Vétérinaire n° 1791 du 21/12/2018

PRATIQUE MIXTE

Formation

RÉALISÉE PAR OLIVIER SAMSON 

ENDOMÉTRITE DES BOVINS : LE RECOURS AUX PROSTAGLANDINES EST INEFFICACE L’endométrite clinique est définie chez les bovins comme un écoulement vaginal purulent (> 50 % de pus) ou mucopurulent (50 % de pus et 50 % de mucus approximativement), détectable 20 ou 26 jours respectivement après le vêlage. Or, la méta-analyse réalisée dans cette étude montre que le traitement de cette affection des bovins à l’aide de prostaglandine F2αn’a pas d’effet ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK