La Semaine Vétérinaire n° 1791 du 21/12/2018

PRATIQUE MIXTE

Formation

RÉALISÉE PAR OLIVIER SAMSON 

ENDOMÉTRITE DES BOVINS : LE RECOURS AUX PROSTAGLANDINES EST INEFFICACE L’endométrite clinique est définie chez les bovins comme un écoulement vaginal purulent (> 50 % de pus) ou mucopurulent (50 % de pus et 50 % de mucus approximativement), détectable 20 ou 26 jours respectivement après le vêlage. Or, la méta-analyse réalisée dans cette étude montre que le traitement de cette affection des bovins à l’aide de prostaglandine F2αn’a pas d’effet ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr