La Semaine Vétérinaire n° 1791 du 21/12/2018

JUSTICE ORDINALE

ACTU

MICHAELLA IGOHO-MORADEL 

Un vétérinaire à la tête d’un réseau de cliniques doit nécessairement participer au service de la clientèle de chacun de ses domiciles professionnels d’exercice.
Un vétérinaire peut-il faire gérer de façon permanente ses domiciles professionnels d’exercice (DPE) par des confrères salariés ? La Chambre nationale de discipline a rappelé dans une décision du 22 octobre qu’un vétérinaire à la tête d’un réseau de cliniques doit nécessairement participer au service de la clientèle dans chacun des DPE. Il est en effet interdit à un vétérinaire de faire gérer de façon permanente un DPE par un confrère ou d’y faire assurer un service de clientèle. Dans ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK