La Semaine Vétérinaire n° 1789 du 07/12/2018

ÉPIDÉMIOSURVEILLANCE

PRATIQUE MIXTE

L'ACTU

CLOTHILDE BARDE 

Les EST des bovins, des ovins, des caprins et des cervidés étaient encore présentes en Europe en 2017, selon le bilan dressé par les experts de l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA).
Pour la première fois depuis que l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est connue, aucun cas n’a été rapporté dans les États membres de l’Union européenne (UE), l’Islande, la Norvège ou la Suisse pour l’année 2017, selon le rapport de l’EFSA1. En effet, depuis les crises graves des années 1990, les encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST)2, maladies qui affectent le cerveau et le système nerveux de l’homme et de l’animal, font l’objet d’une surveillance étroite mensuelle au sein des états de l’UE. ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK