Les médicaments anti- Varroa (2 e partie) - La Semaine Vétérinaire n° 1788 du 30/11/2018
La Semaine Vétérinaire n° 1788 du 30/11/2018

CONFÉRENCE

PRATIQUE MIXTE

Formation

Auteur(s) : TANIT HALFON 

Àce jour, 12 médicaments vétérinaires1 sont indiqués dans le traitement contre Varroa destructor. Ils se répartissent en deux catégories : les acaricides de synthèse (amitraz, τ-fluvalinate, fluméthrine), dont l’octroi d’AMM implique de justifier d’une efficacité2 supérieure à 95 %, et les acaricides d’origine naturelle (thymol, acide oxalique, acide formique), dont l’efficacité minimum doit être de 90 %. Ces derniers sont les seuls utilisables en apiculture biologique. Le tableau ci-contre fait le point sur les acaricides d’origine naturelle. Les acaricides de synthèse ont fait l’objet d’une précédente formation dans La Semaine Vétérinaire n° 1787 du 30/11/2018 (pages 54 et 55). Chaque principe actif d’origine naturelle possède des spécificités à connaître. Le thymol ne s’utilise qu’à une température comprise entre 15 et 30 °C, afin d’assurer une évaporation suffisante, mais non excessive. De plus, la molécule est susceptible d’altérer le goût du miel. L’acide formique dépend aussi de la température : son emploi à trop forte température risque d’augmenter la mortalité des reines ou des ouvrières. L’acide oxalique présente une toxicité pour les abeilles qui limite le nombre d’applications par an. Enfin, un médicament récent contenant un mélange des deux acides permet des applications répétées tout au long de la saison, mais il nécessite une bonne technicité de l’apiculteur, avec un suivi rapproché des colonies et du taux d’infestation parasitaire. Les protocoles thérapeutiques sont à adapter au cas par cas, en fonction des caractéristiques zootechniques et environnementales de chaque exploitation.

1 Un médicament vétérinaire se caractérise par une autorisation de mise sur le marché (AMM).

2 L’efficacité correspond à : nombre de Varroa tués par le traitement x 100/(nombre de Varroa tués par le traitement + nombre de Varroa tués après un traitement de contrôle). Le traitement de contrôle est un traitement homologué avec plus de 95 % d’efficacité démontrée, dont le principe actif est différent de celui du médicament testé.

Jacques Bietrix Vétérinaire, DIE pathologie apicole, commission apicole SNGTV. Article rédigé d’après une présentation faite lors des journées vétérinaires apicoles à Nantes (Loire-Atlantique), les 11 et 12 octobre.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr