La Semaine Vétérinaire n° 1779 du 28/09/2018

MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES

ACTU

MICHAELLA IGOHO-MORADEL 

L’Agence européenne des médicaments (EMA) et les industriels du médicament vétérinaire se préparent au Brexit. Objectif : éviter les risques de ruptures.
L’annonce du Brexit a affolé les marchés. Pour ce qui concerne la santé animale, l’issue des négociations entre le Royaume-Uni et l’Europe est aussi un sujet de débats. Afin d’anticiper les éventuelles conséquences du Brexit sur la disponibilité des médicaments vétérinaires en Europe, l’Agence européenne des médicaments (EMA) s’est intéressée1 au nombre de spécialités autorisées (en santé humaine comme en santé animale) dont l’approvisionnement pourrait, compte tenu des connaissances actuelles, connaître des perturbations. Selon l’agence, cette question concernerait 108 médicaments identifiés ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr